OUTILS DE PILOTAGE : KAIZEN ou analyser pour rendre meilleur

pdca.jpg

Toute la philosophie du Kaizen réside dans cette phrase : "Fais le mieux, rend le meilleur, améliore  le même s'il n'est pas cassé, parce que si nous ne le faisons pas, nous ne pouvons pas concurrencer ceux qui le font".

Objectif

  • Simplification des flux ;
  • Amélioration de la qualité ;
  • Amélioration des délais ;
  • Amélioration de la productivité ;
  • Amélioration des conditions de travail.

Définition

En japonais le mot "kaizen" signifie amélioration continue. C'est un processus d'améliorations concrètes, simples, peu onéreuses réalisées dans un laps de temps très court et impliquant tous les acteurs des directeurs aux opérateurs. 

Les principes

Les principes Kaizen sont au nombre de quatre : "casser les paradigmes", "travailler le processus autant que les résultats", "évoluer dans un cadre global" et "ne pas juger, ne pas blâmer". Ils sont les piliers de la philosophie Kaizen.

Plus qu'une technique de management, le Kaizen est une philosophie, une mentalité devant être déployée à tous les niveaux de l'entreprise. La bonne mise en oeuvre de ce principe passe notamment par :

  • une réorientation de la culture d'entreprise ;
  • la mise en place d'outils et concepts comme la roue de Deming, les outils du TQM (gestion globale de la qualité, un système de suggestion efficace et le travail en groupe ;
  • la standardisation des processus ;
  • un programme de motivation (système de récompense, satisfaction du personnel …) ;
  • une implication active du management pour le déploiement de la politique ;
  • un accompagnement au changement, lorsque le passage au Kaizen représente un changement radical pour l'entreprise.

Méthodologie

Les quatre principes énoncés précédemment sont accompagnés de sept concepts que l'on utilise comme outils.

  • Le cycle P.D.C.A.:  Outils de base de Kaizen, le cycle P.D.C.A.(issu de la roue de Deming) permet de suivre le déroulement d'une action
  • Considérer l'étape suivante comme un client : Le personnel doit réaliser que leurs clients ne sont pas seulement les personnes externes mais que ce sont aussi les clients internes qui reçoivent d'eux le travail.
  • La qualité en premier : En intégrant la qualité dès la conception du produit, coûts, délais et qualité ne seraient pas incompatibles.
  • Orientation marché : L'entreprise doit comprendre les besoins et les désirs du client.
  • Gestion des problèmes en amont : Plutôt que de corriger les défauts du produit lors de sa production, il faut concevoir un produit qui n'engendrera pas de problèmes.
  • Parler avec des données : S'appuyer sur des données et des faits pour résoudre efficacement les problèmes.
  • Contrôler la variabilité : Se poser plusieurs fois la question "Pourquoi ?" afin de s'assurer ainsi que d'autres problèmes liés ne risquent pas d'apparaître.

 

Bibliographie
  • Masaaki IMAI :
    • GEMBA KAIZEN©, L'art de manager avec bon sens. Paris VIe : Éditions JV&DS, 1997. - ISBN 2-910952-07-X.
    • KAIZEN©, La clé de la compétitivité japonaise. 3ème édition, 2nd tirage, 1992 - Paris Ve : Éditions Eyrolles, 1989. - ISBN 2-212-03523-3.
  • Kiyoshi SUZAKI : 
    • Réinventer l'unité de travail, Impliquer les hommes au plus près du terrain. Paris : Éditions Dunod, 1993. - ISBN 2-10-001936-8.
  • Takashi OSADA :
    • Les 5S, Première pratique de la Qualité Totale. Paris : Editions Dunod, 1993. - ISBN 2-10-001937-6.

 

>> VOIR LES AUTRES OUTILS DE PILOTAGE