Quand la qualité permet de sauver 19 emplois en Soâne-et-Loire

Mercredi 16 mars 2016

À l'heure où les pratiques de certains abattoirs sont montrées du doigt voire dénoncées en Une de nombreux journaux, en écho à l'action d'associations, en tête desquelles L214, l'abattoir d'Autun en Saône et Loire sort son épingle du jeu. 

Il a ainsi fait le choix d'ouvrir ses portes au média 20 Minutes pour montrer comment, en son sein, "on murmure à l'oreille des vaches". 

Sibylle Le Meur, directrice de l'abattoir, a souhaité montrer sur le terrain comment les bêtes y sont traitées, parlant de bien-être animal, d'accompagnement et de qualité. Cette qualité qui en effet lui a permis de sauver l'établissement de la fermeture, 2 ans après l'avoir repris. 

Grâce à l'intervention de Bernard Bousaada, consultant bénévole de France Qualité et pilote des Prix Qualité Performance, l'abattoir d'Autun a pu mettre à plat son organisation, identifier les pistes de progrès, en-tête desquelles la traçabilité, l'approvisionnement local… Résultat : un abattoir en croissance, qui a su sauvegarder 19 emplois et contribuer au maintien d'une économie locale. « Je veux bien que les associations de protection des animaux viennent ici », assure Sybille Le Meur.

Nous vous invitons à lire cet article très concret, agrémenté de 2 vidéos : http://www.20minutes.fr/societe/1801599-20160316-abattoir-autun-murmure-oreille-vaches 

 

Photo : Nicolas, bouvier à l'abattoir d'Autun, le 7 mars 2016. - A.Chauvet/20Minutes