ÉVALUER ET OPTIMISER L’EMPREINTE DE SES PRODUITS : POURQUOI, COMMENT ?

capturedecran20200326a12.18.32.png
Jeudi 26 mars 2020

« La loi de transition énergétique pour la croissance verte a instauré une exigence de transparence afin de permettre la communication aux consommateurs d’une information claire et fiable sur les impacts environnementaux des produits et services qui leur sont proposés. »*

Car en effet, la fabrication, la commercialisation et l’usage d’un produit quel qu’il soit, génèrent des impacts environnementaux et sociaux, et ce tout au long de son cycle de vie. Sont également impactés un certain nombre d’acteurs présents dans la chaîne de valeur de l’entreprise : les clients bien sûr, mais aussi les fournisseurs, les salariés, les partenaires…

Une vision multicritères s’impose alors aux entreprises.

Afin d‘aider les entreprises à progresser sur cette question, la commission Qualité & RSE du Think Tank « Made in Qualité » propose de plancher sur le sujet afin d’en explorer les différentes facettes et enjeux. Elle recrute dans cette optique de nouveaux membres, pourquoi pas vous ? 

Après avoir démontré le lien étroit et les différentes complémentarités entre la Qualité et la RSE (à retrouver dans les premiers tomes des Livres Blancs de la Qualité), la commission va donc axer ses réflexions sur la Qualité Sociale et Environnementale des produits, nouvelle QSE version RSE.

Voici les premiers éléments soumis à l’appréciation des membres du groupe de travail pour dresser le cap des travaux à venir : 

  • Faire le lien par la RSE entre la Qualité et la QVT (Qualité de Vie au Travail) et le social en général (y compris sociétal), l’environnement et la gouvernance
  • Cibler plutôt les PME et TPE dans les livrables, même si les ETI et grands groupes seront bien entendus observés et benchmarkés.
  • Travailler sur la qualité sociale et environnementale du produit (nouvelle « QSE »)
  • Aborder la valorisation de cette « QSE » et donc l’impact sur le prix
  • Démontrer l’intérêt d’une telle démarche : 
    •   pour les consommateurs : pourquoi accepter de payer plus cher ?
    •   pour les entreprises : quels sont les bénéfices à privilégier les produits-services de qualité sociale et environnementale (notion de « création de valeur par la qualité globale »)
  • Embarquer des marketeurs qui pour certains se sont déjà saisis du sujet 

Les fruits de ces travaux feront l’objet d’une publication annuelle dans le Livre Blanc la Qualité (retrouvez les tomes déjà parus ici).

Si cette thématique vous intéresse, et que vous souhaitez contribuer à l’avancée des travaux en la matière, adressez un mail au pilote de la commission, Gérard Cappelli, sur  .

Les travaux ont prévu de démarrer courant mai (majoritairement à distance grâce aux outils numériques, et épisodiquement en présentiel à Paris si opportun), nous nous tenons d’ici là à votre disposition pour répondre à vos questions. 

Et pour découvrir les autres commissions du Think Tank, c’est par ici. 

A bientôt !

D’ici là, portez-vous bien et prenez bien de vous et de votre entourage.

 

* https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr