Interview de Erick Perruche, membre du comité de pilotage du 62ème Congrès Européen de la Qualité

Jeudi 12 avril 2018

Erick Perruche a exercé ces 12 dernières années la fonction de Directeur Qualité et Démarche de Progrès aux Aéroports de Lyon, qu’il a amenés jusqu’au prix d’excellence européen fin 2016. 

Désormais retraité de cette fonction, il réalise des conférences et développe l’Excellence notamment dans le monde du service. Par ailleurs il est Conseiller du Commerce Extérieur auprès des Pouvoirs Publicsainsi que Directeur Associé d’une entreprise et assure les missions d’organisation du « facilities management » à l’export. 

Vous êtes membre de l'équipe d’organisation, mais vous êtes avant tout un manager Qualité, qu’attendez-vous du Congrès ?

Pour ce Congrès, en tant que participant et acteur, j’attends deux choses : 

  • Au travers des différentes conférences, je voudrais bien percevoir les avancées de la profession. Je m’attends par exemple à des présentations des meilleures pratiques, mais aussi sur un plan purement intellectuel, j’aimerais identifier des signaux faibles par rapport à l’environnement des industries et des services. De quoi sera faite la Qualité demain ?
  • J’ai un certain nombre d’idées et de passions, et j’aimerais pouvoir croiser mes points de vue de façon internationale !

Pour quelles raisons vous être engagé dans l’organisation, quelles ont été vos motivations ?

La principale raison, est que j’ai pris le chemin de la retraite, donc j’ai plus de libertés et de temps pour me consacrer à la promotion de la Qualité en France et en Europe et appréhender aussi d’autres secteurs que le monde aéroportuaire.

Ensuite, ayant passé 12 années sur des sujets techniques, puis 15 ans dans le conseil et enfin 12 ans dans l’aéroportuaire avec des collègues européens, ça me semble indispensable aujourd’hui de contribuer à l’accueil de la communauté européenne, qui a choisi la France pour ce Congrès. J’y mets beaucoup de cœur : je me sens légitime mais aussi en joie de pouvoir préparer cet accueil. Ça fait toujours plaisir et constitue un honneur que de recevoir des hôtes chez soi ! 

Je souhaite apporter mon humble contribution.

Quel rôle avez-vous au sein du comité de pilotage ? En quoi ça consiste concrètement ?

De par mon expérience et ma connaissance des acteurs, je contribue à l’organisation des conférences en recherchant des intervenants potentiels (speaker ou chairman). J’ai donc lancé une quinzaine de contacts parmi mon réseau, je m’occupe de les suivre désormais.

Ensuite, dans le cadre d’un comité de lecture, je relis les propositions (dites « papers ») envoyées par les speakers potentiels : est-ce recevable, quelles améliorations éventuelles préconiser, dans quelles conférences en prévoir l’intégration ?

La troisième mission va être de s’occuper de la logistique associée à la venue de tous les speakers : leur trouver un vol, faciliter leur prise en charge…