Répondre aux exigences sociétales

Bien que fondamentale, la performance économique des organisations ne conduit pas nécessairement au progrès social ni à l’équilibre des ressources. Votre modèle de développement doit donc être adapté à ces évolutions et aux attentes d’une société de plus en plus impactée par les actes et décisions des chefs d’entreprises.

La responsabilité sociétale (RS) se propose de réconcilier éthique et affaires, encore trop souvent perçus comme intrinsèquement opposés.

Beaucoup de PME mettent en place des actions qui s’inscrivent dans le champ de la RS sans en utiliser l’appellation. Malgré un vocabulaire spécifique, le concept de RS désigne une idée relativement simple, relevant du bon sens. Faire de la RS, c’est d’abord, simplement, "agir comme il faut" en assumant les conséquences de ces actions, et s’inscrire donc dans le durable.

Toute entreprise est un des acteurs de la société avec laquelle elle interagit. Il importe qu’elle se pense comme telle, ne serait-ce que pour anticiper les éventuels risques liés à ce rôle. L’entreprise responsable est celle qui intègre donc volontairement des préoccupations sociales et environnementales dans la gestion de son activité économique, qui assume les impacts de ses activités et souhaite en rendre compte.

Faire de la RS consiste à diriger une entreprise de manière à augmenter ses contributions positives pour la société, dont elle fait partie, tout en diminuant ses éventuels impacts négatifs.

Les avantages

La responsabilité sociétale permet de bénéficier de nombreux avantages.

Voici les principaux :

  • Un facteur de réduction des coûts (l’éco-efficience)
  • Un facteur de recettes financières nouvelles
  • Une source d’innovation produit ou processus
  • Un atout concurrentiel pour le business et le recrutement
  • Un instrument de mobilisation du personnel et d’amélioration des conditions de travail
  • Un facteur de rapprochement avec les territoires
  • Un  facteur d’anticipation des risques
  • Un axe de valorisation boursière
  • Une meilleure communication avec ses parties prenantes
  • Une stratégie axée client

Concrétiser sa démarche

La notion de RS est aussi porteuse de progrès économique pour l’entreprise en ce qu’elle sous-tend celle de "performance globale" : économique, sociale et environnementale. La responsabilité des dirigeants d’entreprise étant aussi d’assurer la pérennité de l’emploi et son développement, l’amélioration de la performance économique est leur objectif premier.  

Pour être efficace, la RS doit dès lors être intégrée au cœur de l’entreprise, dans sa stratégie même, et être mise en œuvre au quotidien dans toutes ses activités. Dès lors, les réflexions qui conduisent le chef d’entreprise à élaborer une politique de RS doivent être éclairées par la prise en compte des besoins des parties prenantes et de leurs enjeux associés.

Simple, pragmatique et efficace, la responsabilité sociétale est un formidable outil de management et de pilotage.

Les limites de la responsabilité sociétale

 La conviction personnelle du dirigeant est essentielle. Mais il faut être clair aussi sur ses limites : la responsabilité sociétale des entreprises ne vise en aucun cas à remplacer les obligations d’intérêt général de l’Etat. Elle s’inscrit comme une volonté managériale de dépasser les simples obligations réglementaires qui incombent à l’entreprise, celles-ci étant le pré-requis à toute démarche de RS. La RS ne désigne pas ce que les entreprises doivent faire, mais aide à identifier ce qu’elles peuvent faire pour augmenter à la fois leur valeur ajoutée, leur incidence positive sur la société et (ainsi) leur image.